mardi 10 janvier 2012

KALEMIE FETE SES 120 ANS DE FONDATION

Au Nord du Katanga, lancement ce vendredi des activités marquant les 120 ans de fondation de la ville de Kalemie. 3 janvier 1892, 3 janvier 2012, cela fait exactement 120 ans jour pour jour que Kalemie a été fondé par le Capitaine de l’armée coloniale belge, Jacques de Dixmud. L’initiative à la fois de l’AMIKAL, Association des Amis de Kalemie, et le CAVK, Centre Audiovisuel de Kalemie, a regroupé les personnalités importantes de District du Tanganyika. En tout cas l’événement sur le Jubile de Kalemie a lieu alors qu’une bonne partie de la population ignore du tout de l’événement.


Plage de Kasenge sur le lac Tanganyika non loin de Mtoa: l'un des lieux d'embarquement des esclaves



Tout est parti ce vendredi, 6 janvier 2012 par une messe d’action de grâce en la Cathédrale de Sts Albert et Victor, suivi de la cérémonie proprement dite d’ouverture à la Place du Monument – aujourd’hui Place de Libération et clôturé par l'exposition des photos historiques d’Albertville –Kalemie à l’Hotel du Lac et la projection d’un documentaire sur Kalemie, réalisé par le Centre Audiovisuel de Kalemie à l’Hôtel du Lac. Le Jubilé de Kalemie est célébré sous le thème : 120 ans après, quel avenir pour Kalemie.
Pour la petite histoire, Kalemie, jadis Albertville, a été fondé le 3 janvier 1892 par le capitaine Jacques de Dixmud. Le nom d’Albertville, donné en l’honneur du Prince héritier Albert, de la couronne de Belgique, a été baptisé et attribué tour à tour aux localités de Kataki, Mutoa ET Kalemie. La localité d’Albertville-Kataki, située à 15 km au Sud de l’actuelle ville de Kalemie, est connue actuellement sous le nom de KASAMA ou KIVO. Le Capitaine Jacques de la Force antiesclavagiste s’est installé à KATAKI pour s’attaquer à MIKETO et MUTOA, fiefs des esclavagistes. Par ailleurs, Albertville – Mtoa, après la victoire du Capitaine Jacques sur les esclavagistes, la ville fut transférée à Mtoa, à 35 km de Kalemie sur la route de Kabimba ; bastion important des arabes et un grand port commercial. Mtoa était la première cité à organiser l’administration de la ville sous l’Etat indépendant du Congo belge : bureau du notariat, bureau de l’état-civil, bureau des impôts…L’inaccessibilité du port de Mtoa et l’arrivée du chemin de fer au lac Tanganyika ont provoqué peu à peu l’abandon progressif de la localité. Le site d’Albertville-Kalemie Albertville-Kalemie fut choisi entre les rivières Kalemie au Sud et Lukuga au Nord. La construction du Port d’Albertville confirma ce choix. En 1920, débutèrent les travaux de construction proprement dite des immeubles. C’est lors de la zaïrianisation du pays sous le règne de l’ex-Président Mobutu, en 1971, que la ville initialement appelée Albertville a pris le nom de Kalemie.

Site touristique de Kalemie: le Canon KRUPP de la Première Guerre Mondiale.


VISEE DE LA CELEBRATION DU 120e ANNIVERSAIRE DE LA FONDATION


La commémoration du 120e anniversaire de KALEMIE vise deux objectifs à travers cette commémoration à savoir: faire connaitre en particulier l'histoire de Kalemie à la population de Kalemie et de ses environs et de surcroit à toute la nation congolaise en général. En effet, pour l’AMIKAL, l’histoire parle d'esclavagisme en Afrique sans jamais en faire allusion au Territoire de Kalemie, a déclaré Sr Virginie KADIMA, Présidente de l’AMIKAL. C’est l’occasion pour les organisateurs de répandre l’idée de valoriser les routes de caravanes des esclaves qui allaient de Mtoa à Nyangwe - Kasongo en passant par Miketo. Pour l'axe Maniema, de Mtoa vers le Sud au Katanga, chez le chef KAZEMBE, en passant par le lac Moero. La localité de Miketo, située à 35 Km de Kalemie sur la route de NYUNZU, était le point de jonction de ces deux axes des caravanes d’esclaves. Au Nord d’Albertville-Kalemie, étaient ramenés les esclaves et l'ivoire tandis qu'au Sud, le cuivre et les esclaves.
Il y a enfin le souci des organisateurs de faire connaitre les sites historiques afin de les rendre touristiques. C'est notamment le Lac Jaune, les Canons Krupp de la Première Guerre Mondiale, les Tombes de Martyrs...
Une randonnée à réaliser cette année de célébration doit permettre l’ouverture de l’horizon économique non seulement au District du Tanganyika mais également à la province du Katanga et au pays tout entier, a précisé la présidente de l’Amikal.


Le Lac Jaune non loin de Mtoa au village de Kasenge à 35 km au Nord de Kalemie.



120 ANS APRES, QUEL AVENIR POUR KALEMIE ?


Le souhait de l’AMIKAL n’est pas uniquement de célébrer l’anniversaire des 120 ans en un jour, le 3 janvier donc, mais celui d'étaler sur l‘année de 2012 cette manifestation. Ceci avec l’espoir de permettre à la communauté de s’interroger et répondre à la question qui représente le thème même du Jubilé : 120 ans, quel avenir pour Kalemie ?

Les activités du JUBIKAL 2012 débutent par un colloque international à l’Université de Kalemie ; certains intervenants sont parvenus de l’Europe à l’image d’Eric Kennes de Tervuren en Belgique. Il y a aussi des Professeurs d’Université de Lubumbashi annoncés pour la circonstance. Le programme du jubilé prévoit chaque mois des activités spécifiques.

Les cérémonies d’ouverture du projet que l’AMIKAL juge d’historique et de valeur sociale ont bénéficié d’un appui des autorités politico-administratives de District du Tanganyika et du Territoire de Kalemie. Kalemie qui compte aujourd'hui environ 500 mille habitants alors que dans les années 60, les estimations tablaient sur des dizaines de milliers d'habitants à l'indépendance du Congo.

Aucun commentaire: